chateau

Village de plateau à dix kilomètres au sud-ouest d'Arras, Beaumetz les Loges révèle une origine très ancienne Dès le 11ème siècle, le village est fréquemment cité dans les chartes ou les cartulaires de plusieurs abbayes.

Le nom originel de Beaumetz, d'origine latine BELLUS MANSUS 1126- la belle ferme, le beau manoir) permet de supposer l'existence d'une villa gallo-romaine sur la butte légèrement à l'écart du point le plus haut de l'antique voie romaine d'arras à Amiens.

Quant aux "loges" de" Lootz", d'origine germanique, désignait des huttes, des cabanes, du bas latin Laubia, hutte, cabane, habitation rustique, elles ont peut-être abrité des esclaves ou serfs à l'époque gallo-romaine.

Du XIIIème au XVème siècle, la seigneurie de Beaumetz fut successivement aux mains des familles de Habarcq, de Beauffort et de Croÿ. en 1747, François Albert de Briois, avocat général au conseil d'Artois, hérita des biens d'Adrien Joseph Mullet, sieur du petit Rieux. Et c'est Bon Albert Briois de Beaumetz, chevalier et premier président du conseil d'Artois qui fut le premier seigneur.

En 1469, Beaumetz compte 16 feux (70 à 80 habitants) et 36 maisons apparaissent en 1569. Très tôt, les demeures se sont concentrées en deux zones :

•Le village, groupé autour de l'église et de la place "seigneuriale" est presque entièrement encerclé par le bois et le parc du château, c'est actuellement le quartier encore appelé "La Villette".

•Le hameau des Loges situé sur le grand chemin d'Arras à Doullens.

L'Agenda

Août 2020
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site. Aucun autre usage n'en sera fait.
Ok Decline